33, Rue de Roubaix 59200 Tourcoing - Tel. : 03 20 94 35 15 ou 09 70 63 43 04

Si vous voulez être heureux, soyez-le !

Si vous voulez être heureux, soyez-le !

Si vous voulez être heureux, soyez-le !

Tolstoï

Tolstoï

Tolstoï

Image is not available

Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation.

Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation.

Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation.

Socrate

Socrate

Socrate

Image is not available

Pas une carte au monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas.

Pas une carte au monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas.

Pas une carte au monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas.

Oscar Wilde

Oscar Wilde

Oscar Wilde

Image is not available
Arrow
Arrow
Slider

Henry Vermersch, psychothérapeute à Tourcoing dans le Nord (59)


J’ai toujours éprouvé un désir obsédant d’envoyer au monde un message salvateur, ayant acquis avec le temps une sérénité absolue, une joie de vivre de plus en plus intense. Je me demandais comment je peux proposer au monde un message clair, permettant d’unir tous les Hommes.

Il est bien évident que les hommes ont tous la même envie : vivre. Et vivre veut dire être heureux tout de suite et toujours de plus en plus.

Les hommes ont tous cette même envie.

Comment se fait-il que le monde offre un tel spectacle de chaos à tous les niveaux et notamment au
niveau humain, au niveau économique, au niveau politique, une sorte d’anarchie absolue ?

L’inégalité des richesses, des droits, des libertés est croissante. Je me demandais comment pouvoir parer à cette situation. J’ai néanmoins une piste de réflexion que j’offre à qui me lit. Je voudrais que ce que je dis en cet instant, soit lu par un maximum de personnes.

message - psychothérapeute - Tourcoing

La notion de Dieu


La piste de réflexion est l’idée de Dieu. Je suis totalement athée, personnellement. Mes parents l’étaient également. Mes grands-parents maternels étaient d’origine juive russe, et avaient dû fuir les pogroms de 1916. S’étant établis en Suisse dans un premier temps, ils sont devenus médecins par la suite en France. Par contre, mon père est issu d’une famille flamande, vaguement d’inspiration catholique. Il était tout à fait athée et profondément engagé au niveau social, et a notamment occupé le poste d’adjoint au maire de Tourcoing, proche des communistes.

L’idée de Dieu, qui n’est pas ma religion, j’en parle non pas pour dire que Dieu n’existe pas.
En effet, si Dieu est un mot, je peux en parler. Je dis parfois, en écoutant une musique extraordinaire : « Cette musique est divine. ». J’aime le mot de Dieu. Dieu représente, à bien y réfléchir, tout ce qui nous permet d’être meilleurs, bienveillants.
Cette notion a été décryptée par Freud qui, à ce jour, a analysé l’inconscient de personnes qui évoquaient leurs rêves, leurs angoisses. Il nous a éclairé sur le fond de l’âme qui nous est commun à tous.
Ce fond de l’âme occidentale a été pétri par la mythologie grecque. Cette mythologie m’aura moi-même nourri, et je suis très proche de cette culture initiatique de la civilisation occidentale et des grands philosophes tels que Socrate, Aristote, Platon, dont la pensée était axée sur la connaissance de soi.

Donc, que puis-je proposer au monde qui, lui, fonctionne avec des systèmes religieux qui se confrontent, se comparent ? Ces systèmes-là sont à l’origine de toutes les difficultés que l’Homme a à se sentir maître de son destin.

Être en harmonie avec soi-même grâce à l’autocritique


Pour tout dire, j’aimerais enseigner aux Hommes la manière dont j’ai atteint l’état idéal de la conscience, qui me permet maintenant d’éprouver le sentiment d’avoir de plus en plus de moyens d’être aussi heureux que possible, en comparant mes désirs, ma réalité avec le monde.

J’invite donc chaque Homme à essayer de se demander qui il est, que fait-il, et à pratiquer en permanence l’autocritique.

Le terme autocritique peut être précisé. Il s’agit d’une analyse permanente de ce qu’il fait, de ce qu’il dit, de ce qu’il croit de telle façon qu’il aboutisse à un sentiment de cohérence, dans son univers mental. Je la pratique moi-même avec un résultat de plus en plus satisfaisant.

Je sais qu’en étant de plus en plus en harmonie avec moi-même, je ne compte que sur cette recherche pour me construire en permanence.
J’ai un exemple de ma propre enfance où je construisais des châteaux de sable au bord de la mer du Nord, dans le cadre du concours du journal Le Soir. Et le gagnant était celui dont le château de sable – ou plutôt le mont de sable – s’effondrait le moins vite avec une bannière le soir.
Au fond, la vie est un peu ça. On est toujours en train de se construire avec toutes les forces de destruction qui nous entourent.
Un des moyens les plus évidents que je viens de trouver depuis peu de temps est d’utiliser un magnétophone et de se parler à soi-même.
Cela veut dire qu’il peut réécouter ses enregistrements pour être certain de ce qu’il veut dire et analyser rétrospectivement ce qu’il a dit.
Je pense notamment aux personnes vivant sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue. J’incite ces personnes à s’enregistrer et réécouter cela lors des moments de sobriété concernant l’alcool.
Je pense que cette idée est extrêmement intéressante, ce que je désignerais sous le terme d’auto-analyse.

L’auto-analyse pour son propre épanouissement personnel

Par contre, je ne pense pas qu’on puisse pratiquer une auto-analyse permanente en raison des impératifs que le quotidien nous impose. On ne peut pas écrire ses pensées à chaque instant. Il faut absolument tous les jours et de préférence le matin au réveil, pratiquer un moment de réflexion au cours duquel on peut se dire : « Qui suis-je » ? ou « Comment vais-je vivre chaque jour ? », pour son propre épanouissement personnel. De ce fait, en pratiquant cette auto-analyse quotidienne, il est possible de faire en sorte que chaque jour nous élève vers un monde idéal en dépit de tous les systèmes existants que la sociologie connaît bien, et qui divisent la société pour en faire le produit inéluctable de ce que nous sommes, ce que j’étais moi-même. Je prétends que la vie est ce que l’on veut vivre, ce que l’on désire vivre, ce que l’on souhaite être au travers de ce que l’on espère. J’y arrive personnellement. Je ne pense pas être plus intelligent que qui que ce soit. Je suis plus intelligent ou moins que d’autres. Cela étant, j’aimerais lutter contre deux choses. La première est la récupération de l’idée de Dieu par toutes les religions et d’autre part, la relation existant entre l’homme et la politique. La politique doit, ou devrait, être ce que certains hommes conduisent pour le bien de l’humanité.

Le pouvoir absolu sur soi par l’auto-analyse prospective assistée

Face aux problèmes auxquels mon expérience de médecin généraliste a été confrontée tels que la souffrance au travail, le burn out, la recherche d’emploi, la création d’entreprise, les états dépressifs, l’angoisse de la mort, l’alcoolisme, le tabagisme, l’obésité, les divorces, les ruptures sentimentales, l’éducation des enfants, la solitude, il m’est apparu que la seule empathie bienveillante n’est pas la solution.

J’ai progressivement mis au point une méthode personnelle et originale de psychothérapie, se fondant sur le dépassement d’une conscience négative du présent et imaginant la valorisation de la volonté, des désirs et des rêves en sorte que ceux-ci se structurent sous la forme de projets, puis de décisions, et finalement d’actions positives, dont les résultats entretiennent la dynamique de la transcendance de l’être.
Je me plais à dire souvent que l’avenir, c’est maintenant et je compare volontiers la vie à la mise en scène d’un film dont nous serions l’acteur principal dans une dimension romanesque. Étant de nature désespérément optimiste, j’ai décidé d’élargir le champ d’action de mon combat auprès des nouveaux venus, en vue d’inoculer ma passion de la vie, donc de la liberté absolue de l’esprit, de l’amour, de la tolérance, de l’audace, de la bienveillance et de la justice.

La question de la politique actuelle

Aujourd’hui, je me bats pour inciter les citoyens à déterminer quel est l’homme politique qui leur convient le mieux pour précisément mener à bien les lois qu’ils entendent respecter.
Aujourd’hui, les hommes politiques que je respecte, vu la situation actuelle, sont ceux qui, à l’évidence, envisagent une politique pour le monde. Une politique qui ne serait qu’une politique pour leur village, leur nation ne suffit pas.

J’ai appris que M. Hollande a été désigné comme étant l’homme politique, dont la politique mondiale est la plus encourageante et efficace. Aujourd’hui, je me bats à mon niveau pour qu’il soit réélu. Je sais que j’appartiens à cette minorité qui est censée être à 17%, tout ceci étant évidemment le fait des sondages dont je veux bien admettre qu’ils sont relativement corrects.

Je crois que M. Hollande représente la meilleure personne que la France peut désigner ce jour comme président, compte tenu des obstacles considérables qui se sont dressés sur son chemin.
L’état du monde est chaotique. Unissons-nous avec le président M. François Hollande dans un combat contre la barbarie, l’ignorance, et la corruption dans un état de droit.
Aujourd’hui, je vous invite à m’écrire via mon livre d’or ou par écrit, je suis le Dr Vermersch Henri, 33 rue de Roubaix à Tourcoing. Je ne suis pas du tout un adepte du numérique, et je préfère infiniment une lettre ou un coup de téléphone.
Vous pouvez me contacter de 8h du matin à minuit sans problème, au 06 60 27 30 25.
A bon entendeur, salut.

L’équation de l’épanouissement personnel
ou
le bonheur au quotidien
ou
le pouvoir infini du désir
ou
comment devenir citoyen du monde

Toute idée
Toute pensée
Toute attitude
Toute posture
Toute réflexion
Toute conviction
Toute émotion
Toute envie
Tout sentiment
Toute parole

Tout silence
Toute action
Toute décision
Toute signature
Tout comportement
Toute habitude
Toute rencontre
Toute relation
Tout souvenir
Tout désir
Tout projet

Doit être intégré à une recherche

Originale
Obstinée
Imaginative
Intelligente
Joyeuse
Libérée
Audacieuse

Du chemin qui mène
A la sérénité absolue
Au plaisir de vivre et de partager
A la croyance indéfectible en soi
A l’amour donné et reçu
A la suppression de toute souffrance